Bilan de la semaine du 8 au 14 septembre 2014

Je suis rentré le lundi 8 septembre 2014 à 17 h et j'en suis ressorti 

le dimanche 14 septembre 2014 à 10 h.

 

Lundi 8 septembre :

17 h arrivé au 2ème étage de la clinique du Mousseau dans le service du Dr HINGOT en soin continu.

Une belle chambre individuelle avec la climatisation.

Un personnel soignant attentionné et sympathique.

On me sert le repas que j'apprécie car je sais que je ne vais pas remanger de sitôt.

Ensuite une douche à la bétadine, on enlève tous les bijoux et dodo.

 

Mardi 9 septembre :

Pas de repas car il faut être a jeûn pour l'intervention.

6 h du matin, je vais prendre ma douche à la bétadine.

J'enfile ma tenue de bloc et on me fait ma perfusion.

8 h on vient me chercher et on m'emmène au bloc.

L'anesthésiste m'enfile mes bas de contention et discute avec moi pour le déroulement.

Le chirurgien arrive, me dit que tout va bien se passer et la plus rien trou noir.

9 h 30 je suis en salle de réveil où des infirmières me parlent et me disent que tout va bien.

Pas de douleur et je me reveille tout doucement toujours suvi par les infirmières qui viennent me parler et voir mon évolution.

12 h 30 tout est ok alors on me remonte dans ma chambre.

Toutes les 3 heures et même la nuit on me prend la tension, la température, on analyse mon diabète.

2 fois par jour on me fait des piqûres anti coagulant pour éviter les phlébites et on change mes bouteilles de perfusions.

Jusqu'au soir je resterai bien sagement allongé sur le dos sans me retourner car sinon la douleur apparait.

J'étais tellement fatigué que je n'ai pas allumé la télé une seule fois ce jour là.

18 h ma femme est venue me rendre visite et ça fait du bien de se sentir entouré.

Cette journée était sans manger et sans boire.

 

Mercredi 10 septembre :

Cette journée sera encore sans manger et sans boire.

On vient me faire une prise de sang pour les plaquettes.

L'infirmière me propose d'aller sur le fauteuil mais je ne préfère pas pour l'instant étant encore fatigué.

Mon lit est réglable dans tous les sens avec la télécommande et ça c'est vraiment top.

Je passe mon temps à regarder la télé et au téléphone avec ma femme.

Les infirmières viennent me laver et me refaire le lit.

Toutes les 3 heures et même la nuit on me prend la tension, la température, on analyse mon diabète.

2 fois par jour on me fait des piqûres anti coagulant pour éviter les phlébites et on change mes bouteilles de perfusions.

J'ai eu plein de visites toute l'après midi et je n'ai pas vu le temps passé.

 

Jeudi 11 septembre :

La journée la plus importante à mes yeux.

L'infirmière m'enlève mes pansements, et me nettoie les cicatrices avec de la bétadine et laisse mes agrafes à l'air.

Les infirmières sont venues me laver et m'ont aidé à m'asseoir sur le fauteuil avec ma perfusion où j'avais la tête qui me tournait.

Elles en ont profité pour refaire le lit entièrement.

11 h on vient me chercher avec un fauteuil roulant pour m'ammener à la radio pur passer un TOGD Transit Oeso Gastro Duodénal.

Ca consiste à boire un produit pas agréable du tout afin de voir à la radio si mon nouvel estomac n'a pas de fuites et que tout est ok.

Une fois fini, on me remonte dans ma chambre et je me rallonge sur mon lit pour me reposer en attente des résultats.

L'après midi j'ai eu pas mal de visites qui m'ont aidé à patienter.

17 h on me donne les résultats de la radio, tout est ok pas de fuites donc j'ai le droit de boire de l'eau.

Je l'annonce à ma femme tout heureux le soir lors de sa visite.

Et toujours la même rengaine, toutes les 3 heures et même la nuit on me prend la tension, la température, et on analyse mon diabète.

Et 2 fois par jour on me fait des piqûres anti coagulant pour éviter les phlébites et on me change mes bouteilles de perfusions.

A ma demande on m'enlève les bas de contention car je ne les supportais plus.

 

Vendredi 12 septembre :

C'est la fête je peux enfin manger et boire.

On vient me faire une prise de sang pour les plaquettes.

Je me lève tout seul et j'arrive à aller sur le fauteuil avec ma perfusion.

8 h on m'apporte un plateau avec un café et un yaourt.

Je bois doucement mon café sans me presser.

J'attaque mon yaourt au compte goutte et je suis agréablement surpris car aucune douleur.

Je demande à ce qu'on m'enlève la perfusion qui ne sert plus à rien car je n'ai aucune douleur.

12 h mon premier repas avec potage et yaourt.

15 h il me débranche ma perfusion car ça commencait à me tirer sur la veine.

Je suis heureux de pouvoir circuler dans toute la chambre sans un fil à la patte.

Je vais sur internet avec mon ipad et je retrouve mes petites habitudes.

17 h ma femme vient me voir jusqu'à 19 h 30 et l'on passe un bon moment ensemble à discuter.

20 h 30 le chirurgien vient me voir et me confirme que je sors dimanche matin.

Il me dit que mon opération s'est très bien passée et qu'il n'y a pas à s'inquiéter pour la suite.

Il me dit qu'il me laissera toutes les ordonnances à l'accueil ainsi que mon arrêt de travail de 30 jours.

 

Samedi 13 septembre : 

7 h je suis déjà levé, je tourne dans mon lit depuis 5 h sans dormir.

Je me rase et fais ma toilette comme si je sortais le jour même.

J'étais tout excité de pouvoir me promener sans plus aucune contrainte.

8 h le petit déjeuner habituel café noir et yaourt nature.

La matinée se passe entre le ipad et la télé.

14 h ma femme vient me rendre visite et la c'est le top.

Il fait très beau et avec l'accord de l'infirmière on descend dehors et on s'asseoit sur un banc au soleil.

Ca vous change tout de suite la vie, quel bohneur ressenti.

16 h on m'enlève mon drain car il était propre donc plus utile.

J'ai de la visite et l'après midi passe très vite.

 

Dimanche 14 septembre : 

C'est le jour J, ma sortie est prévue à 10 h.

Je suis comme un fou, et j'ai hâte de sortir car il fait très beau dehors.

Les infirmières et les aide soignantes viennent toutes me voir pour discuter et plaisanter avec moi avant mon départ.

7 h la toilette et rasage de près SVP

8 h le petit déjeuner habituel café noir et yaourt nature.

9 h je range mes affaires et fais ma valise.

10 h ma femme arrive c'est la libération, je dis au revoir à tout le monde et m'empresse de partir.

 

Ce qui m'a agréablement surpris pendant cette semaine : 

  • Un personnel soignant très attentionné et très professionnel
  • Aucune douleur du début à la fin 
  • Aucun souci pour manger et boire
  • Mes cicatrices sont propres et nettes
  • Mon chirurgien est efficace et compétent et m'a fait une opération de qualité
  • Je m'étais préparé psychologiquement à souffrir les 3 premiers jours après l'opération et rien de tout ça
  • Je m'étais préparé à ne pas pouvoir manger et avoir une forte douleur quand j'avalais et rien de tout ça